Michael Malone sur Nikola Jokic : « Cet été quand il a signé son contrat, il a compris »

Pas emballé par l’énergie dégagée par les Nuggets sur le parquet juste avant leur match contre Portland dimanche, Nikola Jokic a pris les choses en main et cela s’est terminé en record en saison avec 40 points mais aussi 10 rebonds et 8 passes pour un 12ème succès d’affilée à la maison.
« Bien sûr qu’il devrait être dans la conversation, pour moi la question ne se pose même pas. Dans une équipe qui n’était pas en playoffs l’année dernière, qui a le meilleur bilan de la conférence Ouest, avec un cinq majeur qui a à peine joué ensemble avec des gars majeurs blessés ici et là et les stats qu’il fait, est-ce que vous pouvez dire qu’il n’est pas candidat au titre de MVP ? » Will Barton, 7 points dans son 1er match à domicile depuis sa blessure à la hanche le 20 octobre
« On a besoin de ce genre de soirée de sa part, surtout avec la raquette de Portland. Donc c’était énorme, super soirée, mais ce ne sera pas son seul match à 40 points. » Jamal Murray (16 de ses 24 points en seconde mi-temps)
Sur ses 10 derniers matchs, le Serbe tourne à 26.2 points, 11.4 rebonds et 8.1 passes par match.
« Je pense que cet été, quand il a signé son contrat (5 ans, 148 millions de dollars), il a compris : un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. Beaucoup de choses vont être attendues de sa part maintenant qu’il est notre franchise player. Il n’a pas reculé devant ça. Quand vous pouvez être vocal après une défaite difficile (contre Phoenix, ndlr), pendant les regroupements, ou que vous n’avez pas peur de mettre les gars devant le fait accompli, c’est que vous avez vraiment grandi. J’aime voir ça parce qu’on en a besoin. C’est notre franchise player. Tous les yeux sont rivés sur lui et il le gère très bien. » Michael Malone
Dimanche, Jokic, 13 points dans le 1er quart, avait déjà pris 6 shoots avant qu’un autre de ses coéquipiers n’en tente un seul. Il a aussi terminé le match à 4/7 derrière la ligne à 3-points. Et envoyer Mason Plumlee au alley oop après un pick-and-roll.
« Il peut sauter vraiment haut. Parfois il surprend les gens. Il me surprend. » Nikola Jokic
Denver, qui avait raté les playoffs à un match près l’année dernière, compte désormais 7 victoires pour 1 défaite contre le 2ème, 3ème, 4ème et 5ème bilan de l’Ouest. Pour la 4ème fois en 6 jours, Jokic a joué au moins 34 minutes contre les Blazers. Mais il assure être dans sa meilleure condition physique, grâce à de durs entraînements en Serbie cet été.
« Pour être honnête, il ne peut pas y avoir de fatigue. On est à la moitié de la saison. Je pense que je me suis très bien préparé cet été, comme beaucoup de gars, donc je pense qu’on ne peut même pas parler de fatigue. On doit juste rester concentrés sur notre jeu. » Nikola Jokic
via The Athletic
[Interview] Vince Carter : « Ce feeling il n’y a peut-être rien de comparable »


Thursday January 01, 1970

About the author