Les Raptors s’imposent au terme d’un match totalement dingue et théâtre d’un duel monstrueux entre Kawi Leonard et Bradley Beal

Quel match, qui semblait pourtant pour être un bon blowout mais qui s’est terminé dans la seconde prolongation. Toronto l’emporte finalement 140-138 dans un match où ils ont compté 23 points d’avance. C’est Serge Ibaka qui a marqué le tir à 3-pts de la gagne.
On a eu droit à un énorme duel entre Kawhi Leonard (41 points à 15/29 dont 3/6 à 3-pts, 11 rebonds, 5 passes, 3 interceptions et 2 contres) et Bradley Beal (43 points à 17/36 dont 6/12 à 3-pts, 10 rebonds, 15 passes, 3 interceptions et 2 contres). Ce dernier avait très mal commencé, par un 4/17 avant de planter 21 points dans le dernier acte pour décrocher la prolongation. Leonard a bien été aidé par les 24 points et 19 rebonds de Pascal Siakam, les 17 points de Delon Wright ou encore les 16 points de Danny Green. En face les Wizards battent leur record de franchise à 3-pts avec un 19/44. Otto Porter Jr. signe 27 points à 10/19 dont 5/10 à 3-pts et 8 rebonds tandis que Trevor Ariza compile 23 points à 8/16 dont 4/10 à 3-pts, 9 rebonds et 10 passes.
Les Raptors ont démarré sur les chapeaux de roues dans le sillage d’un super duo Pascal Siakam – Kawhi Leonard et d’une défense de fer. Ils ont inscrit les 9 premiers points et leur run est devenu un 24-8. L’avance des Canadiens est monté jusqu’à 19 points mais à son entrée en jeu Otto Porter Jr. a réveillé les siens et leur a permis de limiter un peu la casse, 36-21 après 12 minutes. Le 5 des Raptors a continué de maîtriser le match et grâce à Delon Wright l’écart est même passé à 23 points. Les Wizards ont bien mieux terminé la mi-temps puisque sous l’impulsion du trio Beal, Ariza et Green, ils ont passé un 19-6 pour revenir à 10 petits points. A la pause les Canadiens menaient finalement 61-50.
Thomas Bryant a mis un 3-pts pour débuter la seconde mi-temps et mettre enfin les siens sous les 10 points, 61-53. Mais derrière les Raptors ont répondu par un 9-0 pour se redonner de l’air. Ils ont conservé une quinzaine de points d’avance et à l’entame des 12 dernières minutes ils menaient logiquement 98-84. Pas suffisant pour s’assurer une dernier quart tranquille puisque Beal a totalement pris feu dans ce dernier quart en plantant 21 points pour ramener son équipe avec des shoots tous plus durs les uns que les autres. Il les a mis sous les 10 points puis à 4 points à 4’30 du buzzer. A 2 minutes de la fin il a planté un nouveau 3 points qui a réduit l’écart à 2 unités.Leonard a signé deux paniers de suite pour mettre Toronto en position idéale 124-119 avec 70 secondes à jouer mais Porter puis Beal ont répondu à 3-pts et égalisé avec 21.5 secondes à jouer ! Leonard et Green ont échoué envoyant le match en prolongation.
Maladroites, les deux équipes se sont neutralisées jusqu’à un tir à 3-pts de Leonard à 1’43 de la fin. Porter Jr. a répondu derrière l’arc sur la possession suivante. Leonard a obtenu deux lancers à l’entame de la dernière minute et derrière Porter a cette fois raté son shoot à 3-pts. Toronto a récupéré la possession, raté un tir à 3-pts mais sur la lutte au rebond, Leonard et Beal ont arraché le ballon : entre-deux. Washington a obtenu le ballon avec 9 secondes à jouer, suffisant pour que sur un floater Beal égalise à nouveau. Toronto a mal géré sa dernière possession et Lowry a échoué.
Dans la seconde prolongation les Wizards ont pris la tête pour la première fois de la rencontre sur un panier de Satoransky, 134-131. Mais Leonard puis Lowry ont rapidement remis les leurs devant 135-134 avec 1’16 à jouer. Sur un layup Thomas Bryant a répondu puis dans la foulée Leonard a raté un de ses deux lancers, 136-136 avec 44 secondes au chrono.  Thomas Bryant a encore donné l’avantage à Washington, laissant à peine 30 secondes à Toronto pour scorer. Après un drive raté de Leonard, ce dernier a pris son rebond et servi Ibaka, ouvert à 3-pts, bingo ! Sur la dernière possession Porter Jr. a raté son tir à 3-pts. Danny Green n’a mis qu’un de ses deux lancers et sans temps mort Washington n’a pu trouver une position de shoot.


Thursday January 01, 1970

About the author