Kevin Knox rejoint un club prestigieux et discute de ses progrès

Kevin Knox, 19 ans, 2,06m et 9ème choix de la draft 2018 (Kentucky) est devenu dimanche le 6ème joueur le plus jeune (après Kobe Bryant, Devin Booker, Kevin Durant, Jaren Jackson et LeBron James) à scorer 30 points dans un match. Auteur de 13 points en 1ère mi-temps face aux 76ers, il en a inscrit 18 de plus sur les 2 derniers quarts pour finir à 31 points à 12/23.
« Je sais que c’est mon record en carrière, mais ça montre que j’ai beaucoup de place pour progresser. Je n’ai que 19 ans. Je veux continuer à progresser et à apprendre tous les ans. C’est sympa mais mon but ça reste d’essayer de gagner. » Kevin Knox
Sur ses 16 derniers matchs, Knox, rookie du mois de décembre à l’Est, tourne à 17.8 points à 38.5% à 3-points en 36.2 minutes par match.
« On appuie beaucoup sur la condition physique. On essaie de gonfler son réservoir pour qu’il puisse jouer de longues minutes en restant performant tout au long du match. Ce soir je pense que ça a été la première fois qu’il n’est pas redescendu en seconde mi-temps après avoir marqué au moins 10 points en 1ère mi-temps. Il a même marqué plus de points en 2ème mi-temps. C’est un grand pas en avant. » David Fizdale
Gêné par une blessure à la cheville en début de saison, Knox, qui a profité hier de l’absence de Tim Hardaway Jr. (ischio) pour augmenter ses tickets shoots, est revenu plus fort en bossant son physique donc, mais aussi en faisant plus attention à ce qu’il mange.
« Ce que tu mets dans ton corps, ça affecte ton énergie. Je me sens beaucoup mieux, même si j’ai encore beaucoup de travail parce que j’étais quand même fatigué. » Kevin Knox
Depuis le 8 décembre, il a tenté autant de shoots (11 matchs à au moins 15 shoots tentés) qu’Emmanuel Mudiay, n°1 dans l’équipe. C’est plus que Victor Oladipo (Indiana Pacers) ou De’Aaron Fox (Sacramento Kings) sur la même période.
« Il y a plus de systèmes pour moi. Si tu mets tes shoots, il va mettre des systèmes en place pour toi. Je suis content d’avoir ces minutes et ces opportunités. Peu de rookies ont ça. C’est une super opportunité. Je veux juste jouer et rentrer autant de shoots que possible, jouer aussi dur que possible et aider mon équipe à gagner. » Kevin Knox
Sa progression, il l’explique aussi par son développement sur pick-and-roll et sur la lecture des défenses adverses. Avant chaque match, il bosse là-dessus avec l’assistant coach Jud Buechler.
« Sur pick-and-roll, vous devez pouvoir lire ce que font les différents gars en défense afin de faire les bonnes passes. Si toutes les passes sont prises, il faut être capable de shooter. Je lis beaucoup mieux ces situations sur pick-and-roll. » Kevin Knox
Désormais, il lui faudra continuer à progresser sur son agression vers le cercle, où on le voit trop peu souvent. Et en défense.
« Je fais encore beaucoup d’erreurs en défense et je veux être meilleur. Surtout quand tu prends beaucoup de tirs, je veux aider l’équipe de l’autre côté aussi. » Kevin Knox
via The Athletic – New York Post
Je m'abonne« Prev1 / 5Next »Je vais à la rencontre des Stars NBA – Tome 1 : Los AngelesTop 6 des teams les plus décevantes all-time !Les Zawards du 1er tiers de la saison NBA !« Prev1 / 5Next »


Thursday January 01, 1970

About the author