Devinez où les Cavs ont mis fin à leur série de 12 défaites ? À L.A. bien sûr ! 

En visite au Staples Center avec une série de 12 revers dans les bagages, les Cavs ont quitté L.A. le coeur léger avec une victoire 101-95 portée par Cedi Osman (20 points à 8/17, 8 rebonds), Collin Sexton (17 points à 7/14, 3 rebonds, 3 passes), Tristan Thompson (15 points à 7/14, 14 rebonds) et Alec Burks (17 points à 4/10, 13 rebonds, 4 passes).
Forcés à jouer sur demi-terrain sans pouvoir se déployer sur jeu rapide, les Lakers (7/34 à 3-points et 11 points marqués en contre-attaque) encaissent une 2ème défaite d’affilée et une 5ème sur ses 7 dernières rencontres. Kyle Kuzma a terminé meilleur marqueur des siens avec 29 points (11/23, 9 rebonds, 4 passes), devant Brandon Ingram (22 points à 8/14, 7 rebonds, 2 passes) et Lonzo Ball (13 points à 5/14, 2/8 à 3-points, 8 rebonds et 8 passes). Aucun autre Laker n’a atteint les 10 unités.
Menés 32-24 après 12 minutes durant lesquelles les Cavs ont shooté à 56%, les Lakers sont rentrés au vestiaire en retard, 51-46. Kuzma a rapproché les siens à 51-50 en début de 3ème sur un floater mais Cleveland a enchaîné avec un 10-0 (dont deux 3-points signés Burks et Osman) puis réussi à conserver une avance plus ou moins 10 points jusqu’au dernier quart en tenant ses adversaires à 8/26. Kuzma encore lui a réduit l’écart à 84-79 en milieu de 4ème avec un 5-0 personnel mais Burks a relancé les siens avec un gros dunk après qu’Ingram n’ait pas réussi à contrôler le rebond défensif. Sexton et Osman ont signé un layup et un floater dans la foulée pour un rapide 6-0. Kuzma a eu beau ramener les siens à 96-93 sur un 3-points à 22 secondes, Burks a assuré 2 lancers à 16 secondes de la fin et il n’y avait plus rien à faire pour les Lakers.


Thursday January 01, 1970

About the author