Mycose buccale : 6 astuces de grand-mère pour la combattre

Quand on pense aux mycoses, celles qui affectent le vagin ou encore les ongles nous viennent tout de suite à l’esprit. Pourtant, la bouche n’est pas en reste et est fréquemment affectée. Le plus souvent, on constate alors l’apparition de muguet, un petit dépôt blanchâtre qui picote, brûle et se propage. Cela peut gêner la déglutition et l’alimentation, voire entraîner des douleurs et nausées. En général, un champignon nommé candida albicans est à l’origine de la mycose buccale. Quand tout va bien, il vit en harmonie avec les bactéries protectrices de la flore buccale. Néanmoins, en bons opportunistes qu’ils sont, ils auront tendance à se multiplier vite si les conditions leur sont favorables ! 
En effet, la prise de certains médicaments (notamment de type immunosuppresseurs, corticoïdes, antiacide…), la sécheresse buccale (courante chez les plus âgés et ceux qui prennent des neuroleptiques), le diabète, la prise d’antibiotiques à large spectre… Voici quelques astuces pour combattre la mycose buccale en complément du traitement et suivi de votre médecin.
1) L’ail contre une mycose buccale
L’ail est très communément conseillé en cas de problème de santé. Cela s’explique par ses vertus antifongiques, antibiotiques et antiseptiques puissantes. Sa force première réside dans ses composés sulfurés : l’alliine, l’alliinase, l’allicine et l’allylcystéine S. Ainsi, vous trouverez difficilement mieux contre votre mycose buccale. Pour cela, vous pouvez le consommer plusieurs fois par jour sous sa forme crue pour préserver ses qualités curatives (4-5 gousses). Par ailleurs, nous vous conseillons de concocter un bain de bouche traitant avec de l’eau chaude et quelques gousses écrasées. En plus, cette eau infusée peut être filtrée et bue.
2) Le vinaigre de cidre à toutes les sauces
Les champignons redoutent son acidité, ses minéraux (zinc, magnésium…) et ses nombreux enzymes. Qui plus est, en aidant à équilibrer le pH du corps, il stoppe la prolifération des levures. Son pouvoir antifongique prouvé par une étude de 2014 sur les espèces de candida s’ajoute à cette liste de vertus. Pour ne rien gâcher, il est excellent pour l’immunité… un autre bon point pour faire face à l’infection ! Invitez-le volontiers dans votre cuisine, notamment vos salades. Aussi, vous pouvez le diluer avec un peu d’eau distillée pour vous gargariser quelques minutes. Enfin, les plus courageux en ajouteront une c.à.s dans 230 ml d’eau à boire et du miel (probiotique, antibactérien, antibiotique) avant chaque repas.
3) Le pamplemousse pour lui faire la peau
Tout d’abord, sachez que les pépins de pamplemousse sont des germicides notoires. L’extrait qui en découle aide à combattre efficacement les champignons. Utilisez-le comme expliqué plus haut pour l’ail. Il est également possible de boire du jus de pamplemousse et d’avoir recours à son huile essentielle contre les inflammations. Pour cela, comptez deux gouttes dans un verre d’eau ou une appliquée directement sur la langue.
Crédits Pixabay/Jill111
4) L’huile de coco, le remède le plus exotique
Les remèdes évoqués plus haut ne vous bottent pas trop ? Vous adorerez l’huile de coco ou de coprah. En effet, elle est idéale pour un métabolisme en forme grâce à ses acides gras saturés. Une fois encore, vous pouvez cuisiner avec pour la substituer à vos huiles habituelles et donner plus de parfum aux plats. Les épices se marient très bien avec. Par ailleurs, il existe une théorie selon laquelle les huiles attirent les toxines. Bien sûr, cette théorie divise, mais vous gargariser avec de l’huile de coco vous aidera tout de même à profiter de ses nombreux bienfaits et de soulager plus encore la mycose buccale. Une étude de 2007 publiée dans le Journal of Medicinal Food atteste en effet son efficacité face à la levure incriminée.
Attention, c’est à faire après le brossage et il faut cracher dans la poubelle et non l’évier (elle se solidifie et risque de boucher les canalisations). Pour plus d’efficacité, alliez-lui de l’huile essentielle d’arbre à thé, un excellent antifongique. Son efficacité sur candida albicans est prouvée depuis une étude de 2004, alors profitez-en. Pour ce faire, incorporez-y une à deux gouttes d’huile essentielle et gargarisez-vous longuement.
5) Le yaourt probiotique
Ici, ce n’est pas l’aspect digestif qui nous intéresse, mais bien le combat contre les micro-organismes qui cherchent à trop s’imposer. Ceci dit, il est important que vous ne vous en remettiez qu’aux yaourts non sucrés ! En effet, ses lactobacilles sont parmi les meilleurs aides de camp pour faire face aux candidoses et aux inflammations associées. Essayez de manger plus de yaourt que d’habitude pour vous y aider. Vous pouvez par ailleurs en garder une cuillère en bouche longtemps avant de l’avaler à l’instar d’un bain de bouche. Cela vous soulagera grandement. Qui plus est, vous pouvez appliquer du yaourt sur les zones à traiter avec votre doigt propre plusieurs fois par jour. Après 5 à 10 minutes de pose, rincez.
6) Le bicarbonate de soude, un soulagement contre les mycoses buccales
Vous en avez peut-être marre qu’on le mentionne, mais nous ne nous priverons pas d’en parler. Quand un produit fonctionne et que les utilisations sont multiples, profitons-en ! Dans le cas présent, le bicarbonate est un excellent cicatrisant et apaisant. Par ailleurs, il combat l’acidité que les champignons aiment tant. De fait, il rééquilibre le pH de la bouche pour couper court à l’infection. Ainsi, nous vous conseillons de vous gargariser avec un verre d’eau additionné d’une demie-cuillère à café de bicarbonate. Enfin, sachez que vous pouvez aussi avaler ce mélange.
Source
Articles liés :
Mycose vaginale : 3 remèdes naturels pour la combattre et quelques conseils alimentaires
Un remède très apaisant et traitant contre les mycoses vaginales
Mycoses des pieds : 3 remède de grand-mère pour les soigner
L’article Mycose buccale : 6 astuces de grand-mère pour la combattre est apparu en premier sur Astuces de grand mère.


Thursday January 01, 1970

About the author