LeBron James : « Toutes les séries ont une fin »

Cela fait maintenant huit ans que LeBron James n’a pas loupé les Finals NBA. Une série impressionnante mais qui pourrait bien prendre fin cette année : en signant chez les inexpérimentés Lakers, le King s’expose à une élimination précoce des playoffs. Les Warriors, notamment mais pas seulement, ont toutes les armes pour se débarrasser de leur voisin californien et les empêcher d’atteindre les Finals. Interrogé à ce sujet à l’occasion du match de pré-saison entre les Warriors et les Lakers, James a expliqué la présence des champions en titre dans la conférence Ouest ne l’a pas fait gamberger au moment de prendre sa décision.
« Non, je n’y ai jamais pensé. Je n’aime vraiment pas la défaite. J’ai le sentiment que tant que je suis sur le parquet, je peux jouer les yeux dans les yeux avec n’importe qui. Mais au final, pour gagner, il faut que l’équipe soit forte. C’est bien d’avoir des individualités, mais pour gagner un titre, il faut aussi que l’équipe soit forte. » LeBron James.
Retrouvez ici notre interview d’Elie Okobo sur ses premiers pas en NBA
Pour tenter d’assembler une équipe suffisamment talentueuse pour remporter le titre, le front office des Lakers a fait signer quelques un des anciens ennemis de James. Parmi eux, l’ex-Pacer Lance Stephenson. C’est probablement son état d’esprit, tourné vers la victoire, qui a convaincu Magic Johnson et compagnie de lui offrir un contrat.
« Je veux gagner chaque match. Je prépare chaque rencontre comme si c’était les playoffs. Quand je suis sur le parquet, je peux sembler blagueur, mais je suis très sérieux. J’essaie de m’amuser et de communiquer le plus possible avec mon équipe. » Lance Stephenson.
La communication, c’est justement ce qui séduit le plus Born Ready dans l’attitude de James.
« La concentration, la communication avec tout le monde… Tout ça, ça part de LeBron. Sa communication est vraiment incroyable. En plus, c’est contagieux et ça aide l’équipe à gagner. » Lance Stephenson.
Le recrutement des Lakers de cet été (JaVale McGee, Michael Beasley…) ne fait pas des Lakers les favoris en cas de confrontation avec les Warriors, ni même avec les Rockets d’ailleurs. Mais ce n’est pas grave pour James, qui est prêt à voir sa série prendre fin.
« Cette série d’apparitions en Finals représente beaucoup. Matchs joués, trois points réussis… ça veut toujours dire quelque chose. Ce sont des choses dont on peut toujours parler quand on est vieux et qu’on ne joue plus au basket. Mais au final, toutes ces séries ont une fin. » LeBron James.
Ce serait malgré tout une erreur de ne pas considérer les Lakers comme des prétendants sérieux aux playoffs. Même si le groupe est jeune et paraît peu équilibré, les hommes de Luke Walton ont réussi un joli coup en faisant tomber les Warriors sur le score de 123 à 113. Ce n’était certes que de la pré-saison, mais la salle était pleine et les joueurs se sont donnés à fond.
« C’était un match de pré-saison, mais ça ne donnait pas cette impression. » Klay Thompson.
« Ils vont se projeter en contre-attaque et jouer vite. Ils ont des athlètes et des playmakers. Ils ont aussi des shooteurs, ils vous font réfléchir en défense. Il faut faire la bonne action quand vous attaquez pour les empêcher de jouer vite. » Kevin Durant.
De quoi déjà imaginer les Lakers faire la leçon aux champion en titre en playoffs ? Non, mais ce n’est pas vraiment un problème parce que le King est prêt à être patient avec ses coéquipiers.
« Je ne vais jamais comparer l’Est et l’Ouest. J’entends qu’on dit que je suis compétitif à l’Est mais que l’Ouest est différent. Je suis respecté par mes pairs et c’est ce qui importe. Je vais être le plus patient possible, je sais que mes coéquipiers sont jeunes mais ces gars veulent apprendre, et je veux apprendre avec eux. » LeBron James.
Via Yahoo Sports.

About the author