Kevin Durant sur son avenir aux Warriors : « Je n’ai pas besoin d’être recruté, ni de me sentir apprécié »

Cet été Kevin Durant a re-signé aux Warriors pour un contrat de deux ans avec une player option de 31.5 millions de dollars sur sa seconde année. Cela veut dire que s’il décide de la décliner il sera free agent et pourra quitter la franchise. On commence déjà à spéculer sur un possible départ mais quand on lui demande ce que doivent faire les Warriors pour s’assurer de le conserver, il rétorque :
« Je n’ai pas besoin d’être recruté, je n’ai pas besoin de me sentir apprécié. Je n’ai besoin de rien en plus de la part des Warriors. Je suis juste là pour jouer au basket et gagner des matchs. Je connais déjà la franchise. » KD
Récemment il a confié qu’il jouerait la transparence à ce sujet, mais il pose tout de même des limites : pas besoin de lui poser la question tous les jours.
« Je veux juste que les gens se concentrent sur le basket, sur ce qui se passe sur le terrain. Je sais que c’est dur de le faire. Je sais que c’est facile de regarder ces putains de trucs parce que c’est le côté divertissant. Mais attendez que la saison soit terminée pour analyser la free agency. Je sais que c’est votre boulot et c’est dur de dire ça, mais essayez de vous concentrer sur ce qui se passe sur le terrain également. Je sais que vous devez quand même faire votre boulot, checker ce genre de choses, mais tous les jours ? A chaque ville où je vais ? Come on, man. J’ai dit que je dirai ce que j’ai à dire aux médias. Je comprends votre boulot, mais trouvons un petit accord. Ne me le demandez pas à chaque fois que vous me voyez. C’est la première fois que je vous vois tous, donc ça ne me dérange pas de répondre. Mais à chaque fois ? Come on, bro. » KD
D’ici le mois de juillet beaucoup devraient tenter leur chance, et ils verront vite s’il est d’humeur ou pas à y répondre
« Cela dépend de comment je me sens ce jour-là. Si je ne suis pas de bonne humeur, vous allez le voir.  Posez moi la question et vous verrez vraiment quelle est mon humeur. » KD


Thursday January 01, 1970

About the author